Quel sont les chiffre clés du marché de Bijouterie à Montpellier ?

Quel sont les chiffre clés du marché de Bijouterie à Montpellier ?

31 janvier 2021 0 Par Joel

Le marché de Bijouterie à Montpellier 

Le marché de la bijouterie joaillerie est encore dominé par les marques de luxe, principal moteur de l’industrie du bijou, qu’il soit en or, serti de pierres précieuses ou simplement orné de breloques fantaisie. La hausse de 12% du chiffre de la production 2020 tend à montrer la bonne santé de l’activité de bijouterie en France et même si elle représente moins de 2% de la totalité du marché à l’international, elle reste stable par rapport aux années précédentes.

C’est également la première année, depuis près de 30 ans, que la balance du commerce extérieur dans le secteur de la bijouterie en France est bénéficiaire, ce qui reste une performance dans le secteur commercial en France.

Bijouterie à Montpellier : Faits et chiffres

De nos jours, les bijoux Montpellier ont avant tout une fonction décorative, mais selon les époques et cultures ils servaient également à refléter le style, le statut social du porteur ou l’appartenance à un groupe particulier, qu’il soit religieux, professionnel ou ethnique. Tout au long des années antérieurs, les experts ont analyser l’activité du secteur du marché de bijouterie à Montpellier. Ils exploitent les derniers chiffres et enquêtes disponibles, examinent les sources documentaires les plus spécialisées et décryptent l’actualité récente des acteurs afin de fournir un outil de diagnostic et de prévision complet.

Plus qu’une étude, ces experts sont aussi des véritables services d’informations pour suivre en permanence la vie de ce secteur. Dans une société où la connaissance est la clé de la performance, détenir en exclusivité une étude de qualité et toujours d’actualité peut être décisif.

 

Les chiffres clés du marché de Bijouterie à Montpellier

Le marché de la bijouterie à Montpellier reste relativement stable malgré la crise, il offre une grande diversité de concepts, de styles de fabrication, combinés avec des circuits de distribution multiples.

Dans un domaine très marqué par le succursalisme, une dizaine de réseaux affichent leur volonté de développement en franchise. De nombreuses femmes misant sur la création et la fabrication saisissent leur chance et traduisent leur hobby en activité déclarée, grâce au régime de l’auto-entrepreneur. Il est en effet plus aisé et plus tentant de se lancer dans un créneau où le stock de départ est relativement faible et les marges plutôt élevées !

Mais faites attention, ce créneau commence à être victime de son succès, à cause de la concurrence qui sévit entre les magasins et toutes les formes de distribution, notamment la vente directe et sur le net. Internet se prête bien à la vente de bijoux sans compter la vampirisation du marché par d’autres secteurs d’activité comme les chaînes de prêt-à-porter. Il faut se démarquer des importations venues d’Asie et miser sur la qualité, apporter un concept différenciant.

CHIFFRES CLÉS

  • Entreprises : De 1 500 à 2 800 points de vente selon les sources pour une activité principale en bijouterie fantaisie ;
  • Créations annuelles : Plusieurs centaines (fabrication + distribution) ;
  • Investissement de départ : De 15 000 à 50 000 euros pour le stock de départ pas de porte. 

Visiter le site pour en savoir plus.